Seize The Day

La prestigieuse université d'Harvard vous accueille pour le meilleur... et pour le pire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just the sun and our skin. [PV October]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Hamilton
Sweet Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 27
Âge du personnage : 20 ans
Année : 2ème année
Humeur : Always good !
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Just the sun and our skin. [PV October]   Dim 27 Avr - 22:14

free music



    Pour un mois d'Octobre la brise était chaude. Le soleil éclairait le campus et faisait tourné la tête des courageux sportifs qui jouaient torse nu au soccer. La plupart des étudiants recherchaient la fraîcheur des couloirs et des chambres climatisées mais certains, ou plutôt certaines avaient sorti les maillots de bains et s’étaient étendues sur l’herbe verte du parc pour entretenir leur bronzage avec les derniers rayons de soleil.

    Anna n’était pas ce genre de filles qui jouent à la tartine sur leur serviette de plage, se retournant après avoir passé un temps chronométré sur le ventre ou le dos. Elle préférait bronzer en nageant un peu ou en faisant du sport. C’est pour cela que dès son levé aux premières lueurs du jour elle avait enfilé un bikini en dessous d’une petite robe légère vert pomme qu’elle pensait ne pouvoir sortir qu’en juillet. La jeune fille avait lancé un petit regard aguicheur au garçon qu’elle croisa dans les couloirs de la résidence, tout juste sorti de la douche. Cette journée ne pouvait pas mieux commencé !

    Elle adorait quand la piscine était déserte, ce qui était rarement le cas. Ce n’était pas qu’elle avait honte de son corps ou quelque chose dans ce style, elle préférait simplement nager tranquillement, sans se faire éclaboussé ou sans être obligée de slalomé entre les baigneurs. C’est donc avec délectation qu’elle plongea gracieusement dans l’eau fraîche de la piscine olympique d’Harvard. Faire des longueurs lui permettait de vider son esprit, de faire le vide et de se retrouver. Anna appréciait la sensation de l’eau qui filait sur son corps musclé, l’odeur de propre et l’impression de flotter dans l’air.

    Après une heure de baignade sportive, elle sortie de la piscine en apercevant un groupe de garçon en short venant se rafraîchir. Elle les évita et se changea dans les vestiaires avant de prendre la direction du parc.
    Une odeur d’herbe coupée flottait agréablement dans l’air, le soleil finissait de sécher sa peau qu’elle avait juste tamponnée avec une serviette. Ses cheveux encore trempés tombaient en cascade bouclée sur ses épaules nues et parfois des gouttes glacées glissaient dans son corsage.

    Son ventre commençait à crier famine et ses forces l’abandonnaient petit à petit. Anna suivit l’odeur de la viande grillée vers la cafétéria du parc. Elle était encore ouverte à cause du temps exceptionnel et les vieilles tables en bois avaient été laissées dehors. Les larges parasols aux couleurs de marques de soda célèbres offraient un petit coin d’ombre aux étudiants suant. La jeune fille pris au vol une petite bouteille d’eau froide, une assiette de légume et une pomme verte (qui s’accordait parfaitement avec sa robe remarqua-t-elle). Les garçons de l’équipe de football lui firent de grands gestes de la main pour l’inviter à s’asseoir à leur table mais voyant qu’une bonne poigné des joueurs étaient des ex petits copains elle préféra décliner l’invitation. Pourquoi gâcher une si bonne journée avec des souvenirs de liaisons plus ou moins sereines ?

    Anna avala rapidement son déjeuné en pensant à l’après midi qu’elle allait passé. Elle hésitait entre faire les boutiques, un tour en vélo ou simplement s’installé dans la fraîcheur de la bibliothèque pour réviser ses examens. En effet la chaleur devenait de plus en plus pesante mais en pensant à ce haut lieu de savoir un frisson la parcourue. Comment avait-elle pu oublier ces disparitions tragiques ? L’étudiante chassa cette pensée de son esprit, que pouvait elle y faire aujourd’hui ? Elle ferma les yeux en soupirant, refoulant le sanglot qu’elle sentait monté dans sa gorge. Elle plaça les écouteurs de son nouveau mp3 dans ses oreilles et mis le son à fond pour écouter un de ses groupes préféré : Hollywood Porn Star. La jeune fille sentit tout son corps se détendre lentement, comme si son cerveau envoyait à chacun de ses muscles l’ordre de disparaître. Elle posa ses pieds sur la chaise qui lui faisait face après avoir enlevé ses ballerines jaune clair.

    Anna cru s’assoupir un moment quand le vibrement de son portable la tira de ses rêveries. Le nom qu’elle voyait s’afficher sur l’écran de son Iphone lui tira un nouveau soupir.

    Message de Jared

    Funny Girl,
    ça te dirais de boire un verre
    avec moi cet après midi ?
    On pourrait discuter.

    L’insistance du jeune homme commençait à grandement saouler Anna. Elle avait pourtant été claire sur le fait qu’elle ne voulait plus sortir avec lui et que leur histoire, bien que magnifique, était bel et bien fini. Apparemment il ne voyait pas les choses de cette façon. Soudain une ombre tomba juste sur le portable et l’étudiante sentit des cheveux longs lui chatouiller l’épaule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atickettoride.skyrock.com
October Cooperfield
People change and promises are broken

avatar

Nombre de messages : 123
Âge du personnage : 20 ans
Année : Deuxième année
Humeur : Mélancolique
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: Just the sun and our skin. [PV October]   Sam 3 Mai - 21:24

free music


    Assise et adossée contre le mur du couloir Sud, October semblait désespérée. Et pour cause : elle venait une nouvelle fois de laisser passer Jason, son meilleur ami qui ne semblait plus vouloir lui parler depuis plusieurs semaines maintenant, sans lui demander d’explications. La tête entre les mains, elle se maudissait encore et toujours d’avoir été si stupide. Quand elle l’avait vu arriver quelques secondes plutôt, elle était prête à lui parler, ayant même une sorte de discours en tête pour l’obliger à avouer ce qui n’allait pas. La jeune femme était décidée, vraiment décidée. Mais quand il était arrivé à sa hauteur, October avait sentit toute sa force et sa conviction s’évaporer et, faisant preuve d’une lâcheté extrême, l’avait tout simplement ignoré comme lui savait si bien le faire.

    Alors en ce moment même, la française se sentait mal. Les souvenirs de son passé revenaient et la mélancolie la prenait à la gorge. Du plus loin qu’elle s’en rappelait, elle s’était toujours parfaitement entendue avec Jason. Jamais une dispute, rarement un mot plus haut que l’autre… ils s’étaient toujours adorés et entraidés. Mais aujourd’hui, quelque chose avait changé. Elle ne comprenait pas, elle ne comprenait plus. C’était difficile de vous dire que l’une des personnes les plus proches de vous ne désire tout simplement plus vous côtoyer. Ne pas en connaître la raison était encore plus dure. Ses amis lui avaient souvent dit de faire avec, mais elle ne pouvait tout simplement pas faire sans lui… il était son meilleur ami et quand il n’était pas à ses côtés, elle avait l’impression que quelque chose d’important lui manquait.

    Séchant les quelques larmes qui commençaient à perler de ses yeux, October se leva tout en se ressaisissant. Il fallait qu’elle se change les idées, ce n’était pas le moment de se laisser abattre. Il faisait un temps magnifique dehors et elle irait certainement mieux si elle sortait pour profiter du bon temps. Elle se leva, épousseta son pantacourt en jeans et prit la direction des toilettes des filles. La jeune femme se rendit compte qu’elle avait les yeux un peu rouges et elle espéra que personne ne s’en rendrait compte. Elle aurait très bien pu faire disparaître ces rougeurs, mais elle ne tenait pas à se maquiller juste pour ça, préférant rester naturelle. De toute manière, elle n’avait pas sa trousse de toilette sur elle.

    La française n’emprunta pas de chemins particuliers, laissant ses pas la guider. Elle ne savait de toute manière pas où aller. Elle aurait beaucoup aimé parler à Anna, sa meilleure amie, mais elle n’avait strictement aucune idée de l’endroit où elle pouvait se trouver. L’envie d’allumer son portable pour lui écrire un message n’était pas présente et elle n’était pas sûre de vouloir discuter avec quelqu’un, finalement. L’idée de bavarder avec Calvin la prit mais elle secoua la tête pour la chasser. Si elle commençait à penser au jeune homme, elle n’en avait pas fini. Même si il la comprenait comme elle le comprenait, l’étrange sensation qu’elle ressentait en sa présence depuis quelques temps la terrifiait un peu car elle ne comprenait pas très bien ce qui se passait. Peut-être ne voulait-elle tout simplement pas comprendre… de toute manière, il n’était pas question de l’éviter, non. October ne savait que trop bien à quel point ça faisait mal, surtout quand on n’en connaissait pas la raison. Seulement, elle ne se sentait pas d’attaque et les questions qu’il risquait de lui poser la rendrait certainement plus triste encore.

    October songea alors à aller travailler le prochain devoir de français à la bibliothèque et elle regretta bien vite d’avoir eu cette idée. Le souvenir du corps qu’elle avait découvert avec Calvin lui revint en tête et un haut-le-cœur la saisit. Toute l’histoire qui s’en était suivit réintégra également sa mémoire et elle se revit défendre le jeune homme contre des étudiants l’accusant d’être le meurtrier. Elle n’avait pas eu de problèmes, mais Calvin et un garçon de troisième année du nom d’Anthony - d’après ce qu’elle avait compris - avaient été grandement embarrassés. La jeune femme ne les croyait pas capables d’avoir tués cette jeune fille : Calvin était tout simplement adorable tandis que le jeune bibliothécaire, sous ses airs austères, était serviable et dévoué, selon les dires de son ami. C’était une injustice que la jeune femme ne supportait pas, mais elle était persuadée que la vérité allait éclater un jour ou l’autre. En attendant, il fallait être sur ses gardes, défendre les personnes qui avaient besoin d’être défendues et surtout ne pas envisager l’idée de rester seule dans la bibliothèque.

    Sans s’en rendre compte, un mince sourire étira ses lèvres tandis qu’elle pénétra dans le parc et que le soleil éclaira son visage, lui procurant une douce chaleur. Fort heureusement, elle n’était vêtue que d’un top tout simple bleu azur, ce qui lui permettait de ne pas avoir trop chaud. Vraiment, le temps était parfait, surtout pour un mois d’octobre. Ici et là, des étudiants bronzaient, discutaient, se chamaillaient gentiment. Aujourd’hui semblait être un jour de répit : tout le monde s’amusait dans la détente la plus totale. On aurait cru que les meurtres n’avaient jamais eu lieu à Harvard et October se surprit à regretter le temps où l’insouciance avait encore sa place dans cette université.

    Relaçant ses chaussures basses blanches, en accord avec le reste de sa tenue, elle sentit l’odeur de la viande grillée, qui la mena vers la cafétéria en plein air d’Harvard. Ouverte exceptionnellement car il faisait beau temps, la jeune femme y repéra Anna. Le soleil avait un peu remonté le moral de la jeune femme et, maintenant, elle se sentait d’attaque à discuter avec sa meilleure amie. Elle s’approcha et lui fit la bise, avant de lui prendre son téléphone portable des mains avec un sourire malicieux et de s'asseoir en face d'elle. Elle avait besoin d’embêter gentiment Anna, comme elle le faisait quand ça n’allait pas fort. Au moins, ça lui permettait de se changer les idées. October lut le message que Jared venait d’envoyer à sa meilleure amie et son sourire malicieux s’agrandit.


    "Tiens, je pensais que tu avais mis les choses au clair avec lui… il faudrait peut-être que tu lui parles d’un certain Daniel ?" lança t-elle d’un faux air innocent.

    Car Anna avait beau le nier, la jeune femme n’était pas dupe : elle craquait totalement pour le jeune homme et cela l’amusait beaucoup de la voir le regarder à la dérobée et de perdre ses moyens quand elle lui adressait la parole. October était persuadée qu’il était lui aussi très attirée par Anna mais elle savait que la réputation assez… disons sulfureuse de son amie ne l’aidait pas beaucoup. Et comme Daniel était un garçon intelligent, il devait bien évidemment se méfier et, malgré tout, elle le comprenait.


    "A moins que ce ne soit le garçon qui te dévore des yeux depuis au moins cinq minutes et qui essaye tant bien que mal de se cacher qui t’intéresse…"

    Tout en parlant, elle désigna un arbre à quelques mètres de là, derrière lequel un garçon aux cheveux bruns dont elle ne connaissait pas le nom tentait de se dissimuler pour ne pas se faire voir.

    "Tu es très prisée en ce moment, tu en as de la chance !" lança t-elle en riant.

    C’était ce qu’elle aimait bien, avec Anna. Elle savait qu’elle pouvait la taquiner comme elle venait de le faire et que la jeune femme ne prendrait pas la mouche et ne lui en voudrait pas. De toute manière, elle n'enviait pas du tout la vie amoureuse mouvementée de son amie, car elle savait que ce serait trop difficile à gérer pour elle. October avait beaucoup d'admirateurs, mais jamais de personnes assez entreprenantes comme les garçons que rencontrait Anna. Mais cette dernière lui avait déjà expliqué les problèmes qu'elle rencontrait parfois. Car ce n'était pas facile tous les jours et même si, à première vue, elle pouvait passer pour une fille superficielle, Anna n'était pas comme ça et October le savait très bien. Elles avaient une telle complicité… la même qu’avec Jason, remarqua t-elle. Mais elle ne devait pas y penser, sinon les larmes lui reviendraient aux yeux. October se contenta de fixer son amie - son téléphone portable toujours dans sa main - avec un grand sourire malicieux et attendit sa réponse. Car, bien entendu, elle allait répliquer. C’était certain, elle ne la connaissait que trop bien…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seize-the-day.forumactif.com
Anna Hamilton
Sweet Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 27
Âge du personnage : 20 ans
Année : 2ème année
Humeur : Always good !
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: Just the sun and our skin. [PV October]   Jeu 8 Mai - 22:32

free music


    Les cheveux blonds et ondulés qui chatouillaient délicatement l’épaule nue d’Anna étaient ceux d’October sa meilleure amie. C’était la personne qu’elle voulait le plus voir ne ce moment même, plongée dans ses pensées sur Jared. Ce garçon amenait bien sur directement un autre jeune homme dans ses pensées… Mais ceci n’était pas le cas en ce moment. Pour l’instant, son amie l’embrassait sur la joue et elle sentit les effluves de parfum du shampoing de la jeune fille. C’était une odeur réconfortante, qui lui rappelait leurs soirées entre filles dans leur chambre d’étudiante, mais aussi les matinées d’enfer où elles se relayaient dans la salle de bain… Enfin que de bon souvenir qui la réconfortait. October était l’une des seules personnes avec qui elle se sentait vraiment bien, et l’avoir avec elle, à ses cotés, était toujours réconfortant de toute façon.

    Sa meilleure amie lui pris son portable des mains, il était encore ouvert sur le message de Jared. Message qui à première vue ne signifiait pas grand-chose, a part une invitation d’un ex petit copain, peut être un peu collant mais sans plus, mais ce n’était pas le premier que recevait Anna, ce devait même être le dixième de la semaine. Elle n’en avait pas encore parlé à October, celle-ci avait déjà bien assez de problème de son coté. D’ailleurs celle-ci poussa les pieds de son amie et s’assit sur la chaise en face. La brunette ne se laissa pas faire et posa ses petons sur les genoux d’October, gigotant malicieusement ses doigts de pieds.

    "Tiens, je pensais que tu avais mis les choses au clair avec lui… il faudrait peut-être que tu lui parles d’un certain Daniel ?"

    Telle une gamine, Anna tira la langue à son amie. Bien sûr elle avait parlé à Jared… Combien de fois déjà? Des millions, pour lui expliquer qu'elle l'avait vraiment aimé mais que maintenant il fallait qu'il tourne la page, que le temps avait effacé définitivement leur histoire. Mais il n'était pas du même avis et lui tenait la jambe. Quand à Daniel… Il n'y avait rien à dire, ni a Jared ni a personne. La jeune fille gardait donc la même technique que depuis le début de l'année, tant que rien n'aurait avancé entre les deux jeunes étudiants, elle s'y tiendrait : nier.

    "Je ne vois pas de quoi tu parles"

    Elle ne pu se retenir de sourire, bien sûr qu'elle savait, mais elle ne tenait pas à en parler. Pour une fois qu'elle se montrait timide et réservée. Daniel n'était pas un garçon comme les autres. D'abord il résistait à son charme ce qui n'était pas commun dans la gente masculine d'Harvard… Elle en avait parlé à October, souvent, mais c'était bien à elle seule. Par la peine que toute l'université sache qu'Anna Hamilton craquait comme une adolescente pré pubère sur un garçon. Elle avait un peu honte se son attitude, elle qui d'habitude n'avait aucun problème pour aborder quelqu'un ou faire tomber un garçon dans ses filets.

    "A moins que ce ne soit le garçon qui te dévore des yeux depuis au moins cinq minutes et qui essaye tant bien que mal de se cacher qui t’intéresse…"

    Anna jeta un coup d'œil interrogatif au dit garçon. Il ne bougeait pas d'un poil sous son regard, mais continuait d'observer les deux jeunes filles avec insistance. Elle le trouvait amusant, essayant de se cacher tout en continuant à les regarder pour une raison inconnue. L'étudiant souri quand, tel un éclair de lucidité dans son esprit, ses lèvres s'affaissèrent. La peur monta en elle, comme la psychose ambiante à Harvard : et si c'était le psychopathe de la bibliothèque qui repérait ses prochaines victimes. En fait c'était tout à fait ridicule mais elle se sentit mal à l'aise. Elle détourna le regard du garçon brun pour se reconcentrer sur October, bouée dans cette océan de doute.

    "Tu es très prisée en ce moment, tu en as de la chance !"

    Anna décela facilement la pointe d'ironie des paroles de sa meilleure amie. Elle s'amusait à la taquiner, comme d'habitude. C'était un jeu entre elle, comme les enfants qui se chatouillent pour montrer leur affection… Disons qu'une très grande affection régnait entre les deux jeunes étudiantes.

    "Une chance? Je ne sais pas si on peut dire ça… En tout cas ce n'est pas moi qu'il dévore des yeux, je crois que ce top fait ses preuves! La couleur printanière sûrement."

    Une partie de ping pong aurait pu être assimilé à leurs discussions habituelles. Elles se renvoyaient la balle en souriant. Anna voulait surtout changer de sujet, celui de sa vie amoureuse catastrophique. Passer d'un copain à l'autre l'avait amusé au début, mais aujourd'hui elle cherchait de la stabilité, et pas quelqu'un qui voulait simplement vérifié si sa réputation était vraie. D'ailleurs la plupart se rendait compte qu'elle n'était pas une fille facile et elle-même voyait bien ce qu'ils attendaient et les quittaient. La jeune fille ne savait pas ce que c'était que d'être aimé pour ce qu'on est, de savoir que quelqu'un pense à vous quand vous êtes loin ou avant de se coucher comme en se levant. Elle ne savait pas ce que c'était d'être heureuse dans un couple et ça la faisait souffrir.

    October tenait toujours le portable d'Anna dans sa main. Elle n'avait pas envie de parler de Jared ou de… Daniel. Elle avait envie que cette après midi soit légère et non pas dominée par le doute ou la peur. Elle voulait juste passer un bon moment avec la personne qui comptait le plus pour elle. C'est pour cela que l'étudiante écarta directement le sujet de conversation houleuse qu'était Jason… Garçon mystérieux et surtout incompréhensible.

    "Je ne t'ai pas vu avec Calvin récemment. J'espère que tu n'écoutes pas tous les commérages de ces imbéciles. Quand est ce que vous vous prendrez la main?"

    Elle taquinait en retour October, agrémentant ses paroles d'un sourire rayonnant. Elle dit la dernière phrase en regardant sa meilleure amie d'un air tendre, joignant ses mains et s'agitant sur la chaise, comme le font les petits enfants quand ils voient deux grands en train de s'embrasser.

_________________


Dernière édition par Anna Hamilton le Ven 16 Mai - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atickettoride.skyrock.com
October Cooperfield
People change and promises are broken

avatar

Nombre de messages : 123
Âge du personnage : 20 ans
Année : Deuxième année
Humeur : Mélancolique
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: Just the sun and our skin. [PV October]   Lun 12 Mai - 18:30

free music


    October avait du mal à comprendre Anna. Pourquoi ne voulait-elle pas avouer qu’elle était intéressée par Daniel ? Ce n’était pas comme si elle cachait cette situation à la perfection. A vrai dire, c’était tout le contraire : ça crevait les yeux qu’elle était totalement sous le charme du jeune homme. Cela faisait déjà quelques temps qu’October avait des doutes, mais depuis qu’elle avait surprise sa meilleure amie entrain de dévorer le premier année des yeux, elle était persuadée qu’il y avait anguille sous roche.

    Et puis, la jeune femme avait pensé à Jared. Elle ne connaissait que très peu ce dernier, mais October se souvenait des longs discours d’amour d’Anna. Cela remontait à un an déjà, mais c’était la première fois que la jeune femme la voyait si heureuse avec quelqu’un. Elle avait réellement cru que c’était l’homme de sa vie et s’était presque imaginé le mariage de sa meilleure amie avec Jared. Pour une fois, elle semblait réellement amoureuse… Et puis, comme toutes les bonnes choses ont une fin, Anna avait mis fin à leur relation. October avait été très étonnée de voir qu’elle n’aimait plus le jeune homme, mais elle avait fini par l’accepter comme lui semblait l’avoir accepté. Jusqu’à il y a quelques semaines. Des cadeaux arrivaient tous les jours devant la chambre des deux filles, destinés à Anna, bien entendu. C’était sans compter les messages de lui qu’elle recevait sur son portable. October soupçonnait Jared de ne jamais avoir vraiment tiré un trait sur son ancienne petite amie et, même si Anna prétendait le contraire, cette histoire qui tournait presque au harcèlement inquiétait un peu sa meilleure amie.

    Alors peut-être qu’Anna avait peur pour Daniel ou même pour elle-même. Sans paraître trop cliché, peut-être que Jared était encore fou d’amour pour la jeune femme. Ou peut-être ne voulait-il pas la laisser filer, juste par orgueil. Ah, l’ego masculin… tout une histoire. Décidément, October n’aimait pas beaucoup cette histoire. Elle et Anna étaient sensées être meilleures amies et pourtant, elle ne voulait pas se confier à elle quand il s’agissait de Jared et de Daniel. D’un autre côté, elle la comprenait. Comment réagirait-elle, à sa place ? Certainement de la même manière. Mais quand même…


    "Je crois qu’au contraire, tu sais très bien de quoi je veux parler. Enfin, Anna ! Tu n’as plus cinq ans, je te croyais plus mature que ça…"

    La conversation venait de prendre une tournure plus sérieuse, mais October gardait son petit sourire malicieux pour prouver qu’elle n’était pas agressive et que ça restait tout de même des bavardages de deux meilleures amies sous un grand soleil lors d’une après-midi de libre. Et puis, elle n’avait pas vraiment de leçons à donner à son amie sur ce point. Elle-même n’en menait pas large avec Calvin… enfin, elle ne devait pas y penser, c’était une promesse qu’elle s’était faite et qu’elle comptait tenir.

    Elle vit les yeux de sa meilleure amie se tourner vers le jeune homme qui les observaient et compris bien vite pourquoi son visage était devenu soudainement livide. La psychose d’Harvard touchait malheureusement tout le monde et personne ne se sentait en sécurité. October était parfois terrifiée elle aussi mais essayait de ne rien laisser paraître. Après tout, il fallait faire face à cette situation. Elle avait des personnes à défendre et d’autres à rassurer. Son rôle ici n’était pas d’avoir peur, mais d’effacer la crainte des autres.


    "Ne le regarde pas comme si c’était le Grand Méchant Loup en personne, tu vas finir par le terrifier…" lança t-elle d’un air taquin.

    La jeune femme avait bien sur fait cette boutade pour rassurer Anna qui semblait ne pas en mener très large. October haussa un sourcil interrogation quand elle lui assura que ce n’était pas elle qu’il regardait et tourna de nouveau son regard vers le jeune homme. En effet, c’était plutôt elle qu’il semblait fixer. Elle lui adressa un petit signe de main pour lui dire bonjour (c’était un geste purement gentil et non pas pour se moquer de lui) et quand le jeune homme la vit, il se figea et sembla hésiter, avant de s’enfuir, sans doute honteux d’avoir été découvert.


    "Je fais si peur que ça ?" demanda t-elle en regardant son amie avec de grands yeux étonnés.

    C’était une situation qu’elle connaissait très souvent. La plupart du temps, les garçons la croyait inaccessible et se contentaient de s’en aller à chaque fois qu’elle voulait leur adresser la parole. October n’avait pas connu beaucoup de petit ami car ce devait sans cesse être à elle de faire le premier pas car généralement l’autre n’osait pas. Mais elle avait cessé d’agir ainsi. Si quelqu’un l’aimait vraiment, il devait savoir qu’elle n’était pas une garce sans cœur, ni une fille trop jolie pour lui ou d’autres bêtises qu’elle avait déjà entendues à son sujet. La jeune femme ne se trouvait pas particulièrement exceptionnelle et encore moins plus belle que n’importe qui. Ce n’était pas de la fausse modestie, juste sa véritable opinion. Il y avait des jours où elle avait réellement du mal à vivre sa ‘popularité’ au sein d’Harvard, même si elle savait pertinemment qu’elle ne devait pas se plaindre car beaucoup de monde rêverait d’être à sa place. Néanmoins, sa place n’était pas vraiment à envier. Bien souvent, on la jugeait sans la connaître et c’était une des raisons pour laquelle on la croyait inaccessible et intouchable.

    La dernière phrase d’Anna la sortit de ses pensées et le mit soudainement mal à l’aise. D’une part parce que ça lui remettait en tête toutes ces histoires de meurtres et d’autre part car ça lui faisait penser de nouveau à Calvin. Elle revit, pour la deuxième fois de la journée, le corps sans vie d’une jeune femme qu’elle avait découvert avec Calvin. Elle se rappela de sa peau blanche et de sa bouche ouverte en cercle, rappelant le cri qu’elle avait sans doute poussé avant de mourir. Elle se souvint également de la première fois où elle avait du défendre Calvin contre un groupe de troisièmes années qui l’insultait de tous les noms, persuadés que c’était lui qui était responsable de tout ces meurtres… October se revit éviter le jeune homme pas plus tard qu’hier, sentant que quelque chose avait changé. Elle frissonna, ce qui lui permit de reprendre un peu ses esprits.

    Bien sur qu’elle ne prêtait pas attention aux rumeurs. C’était totalement idiot, tous ces bruits qui couraient sur Calvin et Anthony. Quant à savoir quand ils se prendraient la main… October savait qu’Anna avait dit ça pour rire et pour la taquiner, mais elle eu soudainement mal au cœur. Elle ne voulait pas parler de tout ça. Elle savait qu’elle devait en parler avec quelqu’un mais elle ne voulait pas. Si elle se taisait, tout redeviendrait sûrement comme avant. Et puis, elle devait se concentrer sur Jason, pour le moment et savoir ce qui n’allait pas.


    "Je ne vois pas de quoi tu parles…" répondit-elle de la même façon que sa meilleure amie, quelques minutes plus tôt, mais en fuyant son regard.

    Sa bonne humeur s’était un peu envolée mais pour ne pas perdre la face, elle se força à étirer ses lèvres en un mince sourire. Après tout, elle était là pour passer une bonne après-midi avec Anna, pas pour se prendre la tête avec des choses qui, de toute manière, étaient impossible à résoudre pour le moment…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seize-the-day.forumactif.com
Anna Hamilton
Sweet Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 27
Âge du personnage : 20 ans
Année : 2ème année
Humeur : Always good !
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: Just the sun and our skin. [PV October]   Dim 18 Mai - 17:31

free music


    Anna laissa tomber sa tête en arrière. Le soleil de midi chauffait rapidement sa peau et elle ressentit une chaleur désagréable sur son cou. Elle n'en pris pas compte et continua d'observer les rares nuages duveteux parsemer sur le ciel bleu clair. Peut être était elle allée un peu trop loin? Elle avait du mal à trouver les limites d'un humour plus au moins bon. Elle avait peut être vexé sa meilleur amie, par sa remarque puérile. Mais la jeune fille hésitait toujours quand à la façon de mettre Calvin sur le tapis, dans la conversation. October restait très discrète sur ce point, elles avaient beau tout se dire, chacune gardait une part de mystère. Tout le monde a son petit jardin secret. Anna avait l'esprit ouvert, il en fallait beaucoup pour la choquer ou pour qu'elle se braque. Mais le fait que l'une des personnes qui comptait le plus pour elle s'entiche d'un garçon suspecté de complicité de meurtre la mettait plus que mal à l'aise. Bien sûr elle avait rencontré Calvin, il était gentil, doux, drôle, le petit ami parfait, pourtant elle n'arrivait pas à s'enlever de la tête des images de lui poignardant sa meilleure amie. A cette idée elle sentit les larmes monter à ses yeux, que ferait elle si elle perdait October? Heureusement qu'elle avait la tête en arrière, celle-ci n'avait rien vu de la goutte salée qui perlait au coin de son œil.

    Anna avait joué les têtues en ne voulant pas parler de Daniel, et la conversation avait changé de ton. Tout ce qu'elle désirait c'était oublier toutes ces choses futiles qui composent une relation désastreuse qu'elle pourrait avoir et se concentrer sur ses études ou sur ses amis. Depuis que Jared lui courrait de nouveau après, elle hésitait de plus en plus à se lancer dans une relation, même avec Daniel, ou plutôt surtout avec lui. La jeune fille préférait avoir d'autres choses en tête.
    Elle avala difficilement sa salive, repoussant au plus profond d'elle les larmes qui lui venaient, voyant October la rabrouer. Ce n'était pas le moment adéquate pour s'engueuler entre meilleures amies.

    "Je fais si peur que ça?"

    L'étudiante la regarda d'un air interrogateur, avait elle vu qu'elle faisait une drôle de tête, avait elle remarqué qu'elle tentait de retrouver un visage normal qui n'affichait ni tristesse ni colère ni même contrariété? En fait c'était juste par rapport au mystérieux jeune homme qui s'enfuit après qu'October l'ait regardé. Elle éclata de rire, rassurée et surtout amusée par le fait qu'une si jolie et gentille fille puisse croire qu'elle pourrait faire peur à qui que ce soit. Anna décida de détendre l'atmosphère en taquinant de nouveau son amie. Elle adopta une expression de conspiratrice tout en souriant malicieusement.

    "Tu n'imagine même pas à quel point tu es terrifiante, regarde je tremble dès que tu me parles!"

    En fait October impressionnait plus les garçons qu'elle ne leur faisait peur. Elle paraissait toujours si sûre d'elle, si calme et joyeuse que souvent ils pensaient qu'ils n'auraient aucune chance et que ce n'était même pas la peine de venir lui parlait. C'était d'ailleurs bien dommage. Mais en même temps, Anna était un peu jalouse de cette aura que dégageait l'étudiante. Elle-même passait plus pour une fille facile qui accueillait toute proposition. Ce qui était bien entendu totalement faux. Elle aurait préféré faire peur…

    "Je ne vois pas de quoi tu parles…"

    Anna venait d'aborder le sujet de Calvin. Voila elle le savait qu'elle avait vraiment fait une erreur en répondant comme ça précédemment et en plus en se moquant un peu d'October avec sa mimique ridicule. Pourquoi fallait il toujours qu'elle dépasse la petite limite entre humour et mauvais goût? Elle s'en voulait tellement maintenant, surtout quand elle voyait que la jeune femme en face d'elle tournait la tête, se forçant à paraître contente alors qu'un combat entre pleur et déprime se livrait sûrement au fond d'elle. Le visage d'Anna se montra soudain grave, elle n'avait plus envie de rire ni de taquiner. Comment avait elle pu passer à coté du fait que sa meilleures amie n'allait pas bien aujourd'hui? Elle ne pensait vraiment qu'à elle. Elle se redressa et posa ses pieds nus dans l'herbe grasse, elle était tiède, chauffée par le soleil. Une main posée sur le genou d'October, elle lui adressa un petit sourire triste.

    "Excuse moi, tu me connais moi et les gaffes on s'entend très bien. J'oublie facilement les… évènements. Tu sais Jared me prend vraiment la tête. Hier soir il a du m'appeler cinq fois pour qu'on se fasse une sortie. Je crois que je vais changer de numéro."

    Une nouvelle fois elle dévier la conversation sur ses propres problèmes. C'était vraiment une manie qu'elle détestait.

    "Ecoute, si on passait un pacte aujourd'hui? Plus d'histoire de garçon pendant toute la journée! Qu'est ce que t'en pense?"

    Cette fois c'était un vrai en franc sourire qui étirait ses lèvres et laissait entrevoir ses dents blanches. Elles avaient besoin de se retrouver, autre part que dans des discussions sur le même sujet, les mecs. Elles avaient besoin de se changer les idées, toutes les deux.


[HJ] : j'espère qu'il te plait =S, je n'était pas vraiment inspirée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atickettoride.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just the sun and our skin. [PV October]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just the sun and our skin. [PV October]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» skin d'interface?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seize The Day :: >> Harvard University ::  . E X T E R I E U R  :: . Cafétéria en plein air-
Sauter vers: