Seize The Day

La prestigieuse université d'Harvard vous accueille pour le meilleur... et pour le pire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Mauritany

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 19/04/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]   Sam 10 Mai - 19:54

Samedi soir, 21 heures. Mark Mauritany se devait de sortir. Malgré le moral assez bas, il s'était forcé à s'aérer et à se changer les idées. La journée qu'il venait de passer avait été très éprouvante et ses pauvres nerfs avait été mis à rude épreuve. Mais Mark n'était pas du genre à se laisser abattre par un ou deux commentaires désobligeants de la part des ses soit-disant professeurs. On lui reprocha, aujourd'hui notamment, d'avoir des capacités mais de se laisser porter par le courant et de n'effectuer que le strict minimum. Peut-être ces remarques étaient elles fondées mais Mark n'avait pas envie de le savoir. Pas maintenant. Nous étions samedi soir, il faisait beau et chaud, Cambridge ne désemplissait pas et les plus anciens laissaient la place aux plus jeunes. Mark faisait la queue pour acheter un billet pour aller voir la dernière grande production dont il avait eu vent par son père : un imbécile qui s'enfermait dans une armure aux couleurs criardes et qui se croyait investit d'une mission quasi-divine. Potentiellement distrayant. D'autant plus amusant que l'argent qu'il allait dépenser pour son billet allait certainement atterrir dans le compte en banque de son père ou d'un de ses collègues à la moustache tellement grande qu'elle devrait être interdite et aux odeurs de cigares nauséeuses dont chaque inspiration pouvait vous mener directement en salle de réanimation des urgences les plus proches. Mark était donc a une grand-mère et deux jeunes filles d'avoir son billet.
De temps à autres, le jeune homme aimait sortir seul, cela lui permettait de décompresser et de faire le vide. Samedi soir, 21 heures et quelques minutes. Plus que deux personnes. Samedi soir, le temps n'importe plus. Mark acheta son billet comme il l'avait fait des centaines de fois avant. En y réfléchissant, le jeune homme se rendit compte qu'il n'avait pas été au cinéma depuis longtemps. Cette pensée s'évanouit lorsqu'il fallut qu'il compte sa monnaie. Il fit tomber à deux reprises une pièce et, lorsqu'il se rendit compte que la caissière commençait à s'endormir, il tira un billet qu'il passa violemment dans la fente percée dans le plexiglas qui séparait Mark de la jeune femme avec une tête de lama.
Il entra dans le cinéma, chercha des yeux la salle 2, la trouva, entra et s'assit. Le film n'avait pas encore commencé, aussi Mark prit conscience qu'il n'avait pas eu le temps de se nourrir. Il se releva et se dirigea vers le stand où un garçon pas plus vieux que lui vendait du maïs soufflé et des boissons. Mark acheta une grand portion de pop corn et repartit s'installer dans la salle. Le jeune étudiant remarqua que beaucoup de gens était arrivés pendant qu'il était parti faire ses achats. Il s'assit à deux sièges d'une brune qui lui disait vaguement quelque chose.

[...]

2 heures 30 d'images plus tard, Mark ressortit de la salle, un peu étourdi mais la tête allégée. A peine sortit de la salle, il se dirigea encore une fois vers le vendeur de friandises pour se réapprovisionner en nourriture que seule l'Amérique était capable de fournir. Un iced coffee dans une main et un doughnuts dans l'autre, le brun se dirigea vers la sortie du cinéma. Juste avant de franchir les portes qui allaient le libérer de l'air recyclé et conditionné du bâtiment pour le larguer dans celui plus frais mais plus pollué de la ville, Mark tomba nez à nez avec un téléphone portable. Il fourra la pâtisserie dans sa bouche et se pencha pour rattraper le précieux appareil. Pris d'un accès de bonne conscience, l'étudiant se dirigea vers l'accueil afin d'y rapporter l'objet et il se surpris à porter l'espoir qu'il revienne à son propriétaire. A l'instant où il allait essayer de faire sortir un son de sa bouche pleine de pâte pour prévenir l'hôtesse, son bras se trouva suspendu en plein air par une douce main de femme aux ongles parfaitement manucurés.
Mark se retourna, observa ce qui l'avait brusquement stoppé dans sa course si bien intentionnée. Il reconnut la jeune femme qu'il avait aperçu dans la salle et qu'il avait cru reconnaitre. Il se souvint alors qu'elle était dans le même internat que lui et son prénom lui évoquait quelque chose comme "Johanna" ou bien "Anna". Comprenant son malaise, la jeune fille commença à s'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://golden-trashcan.skyblog.com
Anna Hamilton
Sweet Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 26
Âge du personnage : 20 ans
Année : 2ème année
Humeur : Always good !
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]   Lun 12 Mai - 0:03

free music


    Anna s'était sentie nauséeuse dès son levé, a peine avait-elle posé un pied par terre que sa tête s'était mise à tourner et son ventre vide à carrément jouer du rodéo. Un goût de bile avait envahit sa bouche et elle s'était immédiatement recouchée. Une violente fièvre s'était déclarée dans la nuit, payement de 24h passées dehors en débardeur la veille, en compagnie de ses amis. La température de son corps ayant soudainement monté, la jeune fille resta clouée au lit toute la matinée et une partie de l'après midi. Quand la cloche de l'université sonna les 16h, elle s'extirpa difficilement de son lit. Elle sentie de nouveau vertige mais réussi à se mettre sur pieds tout de même. Immédiatement une convulsion au niveau de son ventre la fit se précipiter aux toilettes. L'étudiante rejeta tout ce qu'elle avait avalé précédemment, c'est-à-dire un bol de bouillon et un petit bout de pain. Être malade la faisait se sentir comme un prisonnier aux oubliettes, nourrie de pain sec et d'eau.

    Après ce passage plus que folichon dans la cuvette des toilettes, Anna osa un regard vers le miroir. Ses cheveux étaient gras et n'avaient aucune forme, ils pendaient tristement de chaque coté de son visage pâle et luisant de sueur provoquée par la fièvre. D'énormes cernes sous ses yeux ternes lui donnaient l'air de sortir d'une tombe, dans un cimetière à la lumière d'une lune brumeuse, comme dans les films d'horreur des années 80. La sonnerie de son téléphone portable, le tube "American Boy", la tira de sa réflexion sur l'impact qu'aurait cette tête sur Daniel s'il la voyait comme ça. D'un coté ce serait peut être un bon moyen d'éloigner Jared pour de bon… C'était October au bout du fil, elle proposait une sortie à son amie, au cas où elle se sentait mieux. Un samedi soir sans sortie à Harvard n'était pas un samedi soir.
    Malgré le fait que son état s'était quelque peu amélioré, la jeune femme déclina l'invitation. Pas la peine de se taper une cuite alors qu'elle venait juste de vomir. Finir à quatre pattes n'était pas son activité favorite.

    Un ravalement de façade s'avérait plus que nécessaire. Elle commença par se laver les cheveux, puis les ondula minutieusement. Ensuite elle cacha tout signe de fatigue grâce à un maquillage d'experte. Pour finir elle enfila une jupe noire lui arrivant mi cuisse, une chemise et un veston rappelant ceux des hommes et pour parfaire sa tenue des cuissardes courtes grises en daim. C'était October qui lui avait offert cette tenue pour son dernier anniversaire et elle l'aimait beaucoup, à la fois classe et sexy, confortable et qui dévoilait un peu de peau. Tout ce qui lui fallait en ce samedi soir. Anna pianota sur son ordinateur portable, elle trouva une séance de cinéma à 21h30 pour un film dont elle n'avait jamais entendu parler. C'était une sortie, bien que seul et dans un lieu où personne ne se parlait. Une tradition est une tradition, même si on peut l'adapter dans ce genre de cas de force majeure. En plus le cinéma lui permettait de se détendre sans montrer sa mauvaise mine.

    La jeune étudiante jeta un coup d'œil à l'heure numérique qui s'affichait en bas à gauche de son bureau d'ordinateur, 21h15 venait de passé. Elle attrapa au vol son sac Gainsbourg et ses clés de chambre, sa meilleure amie ne serait sûrement pas rentrée à son retour.

    Les rues de Cambridge étaient animées et éclairées comme en plein jour. Les étudiants plus ou moins clean déambulaient en groupe ou plutôt en couple. Des couples partout, à chaque coin de rue, sur chaque terrasse de bar, dans chaque magasin. Anna se sentit d'un coup très seule et pressa le pas. 21h28, il n'y avait plus personne qui faisait la queue à cette heure ci pour acheter des places, elle passa donc directement devant la vendeuse qui paraissait s'ennuyer ferme dans son petit cagibi. Un espace clos, un bocal où une pauvre fille tournait en rond pendant des heures comme un poisson rouge. Décidemment la fièvre d'Anna lui faisait imaginer des choses sans queue ni tête. Elle se dépêcha de prendre son ticket pour le film et se dirigea rapidement dans la salle numéro deux. Les lumières étaient encore allumées et elle s'assit bien au milieu. De toute façon elle avait l'embarras du choix : la salle était presque entièrement vide. Un garçon vint s'asseoir non loin d'elle juste avant que le film ne commence. Il lui disait très vaguement quelque chose, un étudiant de seconde année avec qui elle avait cours de Français peut être… Ou alors le jeune serveur du TT's… Elle hésitait.

    Le film commença, 2h30 d'effets spéciaux à vous couper le souffle, de beau milliardaire dans une armure intelligente et de bataille avec l'aide d'une joie blonde, film d'action américain par excellence. Le genre de film qui vous amuse, vous fait frissonner et rire sur le coup, mais qui ne vous marque pas dans votre façon de penser ou de voir la vie. Anna sortie de la salle un peu étourdie d'images d'explosion et de flash. Elle se dépêcha de partir du cinéma, elle voulait juste prendre un verre dans un café cocoon et puis se coucher avec un bon bouquin. Elle héla un taxi sur le trottoir mais aucun ne s'arrêta, elle allait devoir marcher. Au cas où elle pourrait toujours appeler October pour savoir où elle se trouver et la rejoindre. Mais après avoir retourner dans tous les sens son sac fourre tout, elle remarqua que son tout nouveau Iphone avait disparue de la circulation. Les nausées repartirent, mais cette fois pour une autre raison.

    La jeune fille se retourna brusquement et son regard se posa directement sur le garçon de la salle de cinéma. Il tenait son portable dans sa main, SON portable, à elle, il l'avait, dans SA main! Immédiatement elle s'avança vers lui le plus vite que lui permettaient ses talons hauts et arrêta son mouvement. Elle posa sa main sur son bras qui se levait, en direction de l'hôtesse de caisse. Il tourna le visage vers elle, l'air interrogateur. Mark Mauritany, comment avait elle fait pour ne pas le reconnaître? Sa réputation le précédait, briseur de cœur, coureur de jupon et infidèle maladif, un peu Anna au masculin mais en pire. Elle ne pensait pas qu'elle devait ajouter voleur à la liste de ses défauts.


    "Euh… Ce portable m'appartient s'il te plait. Mark n'est ce pas? J'ai cru t'apercevoir dans la salle 2."


    Elle ne pensait pas nécessaire de se présenter, ils étaient tout les deux aussi populaire l'un que l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atickettoride.skyrock.com
Mark Mauritany

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 19/04/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]   Lun 12 Mai - 19:40

Anna Hamilton, c'était donc elle. Maintenant, Mark la reconnaissait. Il est vrai que sa réputation n'était plus à faire, on employait pour elle les mêmes mots que pour Mark, à la différence que Mark était un homme et Anna une femme. Les insultes dans ce cas là étaient plus violentes, plus inquisitrices. Mark l'observa quelques secondes. Les deux jeunes gens se regardèrent mutuellement dans les yeux, Anna avait conservé son emprise sur le bras de l'étudiant qui était resté figé dans la position de quelqu'un qui a été interrompu dans une marche rapide. C'était comme si une complicité c'était installée entre les deux étudiants : chacun avait entendu parler de l'autre et il était même étonnant qu'ils ne se soient pas rencontrés plus tôt. Au bout de quelques secondes qui semblèrent durer des heures entières, Mark se défigea pour reprendre une posture normal, transposant le poids de son corps sur sa jambe gauche. L'étudiant rajusta le bas de son polo Fred Perry d'un bleu sombre et après quelques autres secondes supplémentaires, la raison pour laquelle la jeune femme lui avait couru après lui revint en mémoire : c'était certainement cette histoire de téléphone portable. Mark porta son bras droit à hauteur de ses yeux et examina l'appareil rectangulaire : c'était un iPhone, le même que celui du jeune homme. Anna ne devait certainement pas être boursière ! Si ce portable lui appartenait vraiment. Il fît pivoter son poignet afin d'offrir à son interlocutrice la vue de l'objet. Il la regarda.

- C'est à toi ?

Mark avait lancé cette phrase un peu trop rapidement : il se rendit compte qu'elle était sortie sur un ton assez sec. Puis une autre pensée totalement triviale vint prendre le contrôle de l'esprit de Mark pendant une fraction de seconde : cela faisait plus de trois heures qu'il n'avait pas adressé la parole à quelqu'un d'autre que sa conscience. La pensée précedente revint pointer le bout de son nez.

- Désolé, je voulais pas le dire comme ça ... Euh je suis Mark Mauritany. Tu es Anna c'est bien ça ?

Mark sourit.

- Je t'ai vu dans la salle ... Bon alors, je reprend : ce portable t'appartient-il ?

Mark rit un peu. Il eu ensuite peur qu'Anna le prenne pour un demeuré. Une mèche de cheveux vint lui obscurcir l'oeil gauche, il dégagea son champs de vision d'un léger coup de tête. La question de Mark ne nécessitait même pas une réponse mais c'était ainsi. Pour quelle autre raison Anna aurait-elle put l'interrompre de cette manière là si ce n'était pour récuperer son précieux téléphone à $400 . Mark pensa qu'il avait beaucoup de chance. Il regarda encore une fois Anna, attendant une réponse de sa part. Même si il savait pertinement que l'appareil était à elle, Mark attendait qu'elle le lui confirme. Il resta donc avec le téléphone à la main, attendant la voix de son interlocutrice.

[HJ : Comme j'ai pas trop d'inspi et que t'es préssée lol je laisse ça là ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://golden-trashcan.skyblog.com
Anna Hamilton
Sweet Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 26
Âge du personnage : 20 ans
Année : 2ème année
Humeur : Always good !
Date d'inscription : 18/02/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]   Dim 18 Mai - 20:26

free music


    Anna avait gardé sa main sur le bras du jeune homme. Elle tenait à son portable et ne comptait sûrement pas l'offrir par pure gentillesse à un mec de son université. Elle était malade, se sentait mal, la fièvre remontait et ce n'était pas le moment de jouer au niai avec elle. Le moindre faux pas l'aurait fait sortir de ses gonds. Finalement, après plusieurs secondes qui parurent durer des heures à cause des regards insistant qu'ils se lançaient l'un à l'autre, elle finit par relâcher l'emprise de ses doigts sur l'avant bras de Mark. En plus la position n'était pas des plus agréable. Celui-ci observa le portable, les yeux curieux puis lui mis sous le nez. La jeune fille ne s'occupa de son appareil électronique mais observa l'étudiant. Il se comportait un peu bizarrement, ou alors avait elle des hallucinations à cause de la température de son corps qui s'approchait dangereusement des 41°C.

    Mark commença à parler tout seul, débitant un flot de parole ininterrompu et sans grand sens pour l'esprit embrumé d'Anna. En tout cas peut être pas aussi embrumé que celui du jeune homme qui n'arrêtait pas de lui demandait si le portable était bien à elle et si elle s'appelait bien Anna, deux informations qu'elle avait donné deux minutes auparavant. Ce garçon était vraiment… étrange. Les substances illicites étaient courantes à Harvard, comme dans toutes les universités, mais elle n'aurait pas pensé qu'il était du genre à se shooter. C'était plutôt les baba qui consommait, ou alors les accros à la fête. Sans pouvoir s'en empêcher, elle se mis à le regarder bizarrement, un mélange de pitié, de mépris et cette expression si caractéristique quand vous prenez quelqu'un pour une débile, plein de compassion.

    La jeune étudiante observa le hall du cinéma, à la recherche d'une connaissance pour la tirer de cette situation gênante. Mais il n'y avait personne. Qui irait au cinéma un samedi soir? Elle soupira donc, dépitée et passa sa main dans ses cheveux noirs. La soirée s'annonçait peut être plus longue que prévu. Elle adressa un sourire plein de sollicitude à Mark, avant que son esprit ne se reconnecte un peu avec la réalité pour se souvenir qu'il tenait toujours son précieux Iphone dans sa main. Sans grand ménagement, elle lui pris et le fourra dans son sac.

    "Donc je répète, ce portable et à moi et je suis Anna Hamilton. Tu vois, je le met dans mon sac parce qu'il est à moi, comme le sac!"

    Elle se rendit compte qu'elle était allée un peu trop loin, le prenant peut être avec un peu trop de conviction pour un imbécile. Ce qu'il n'était pas, lui avait on dit. Elle devait paraître infecte et s'en voulait un peu maintenant. Elle le rencontrait pour la première fois, et elle se montrait directement méchante. Mais d'un coté, il était hors de question que son nom s'ajoute au tableau de chasse de Mark, elle n'allait pas être douce comme un sucre. Pour se faire pardonner elle lui adresse un petit sourire, tout en restant la plus distante possible.

    La fièvre lui donnait mal à la tête, les bords de sa vision étaient flou et elle eu soudain très chaud puis quelque seconde après frissonnât de froid. Un vertige la fit fermer les yeux pour reprendre de la contenance. L'étudiant en face d'elle n'avait rien remarqué espérait elle. Anna détestait se trouver en position de faiblesse devant qui que ce soit. Il fallait qu'elle se change l'esprit, qu'elle oubli son état.

    " Qu'est ce qui t'amène au cinéma, tout seul, un samedi soir alors qu'une fête bas son plein dans Cambridge, ne t'attendant que toi et tes prochaines conquètes?"

    Elle avait encore dit un mot de trop. Pourquoi ne se taisait elle pas simplement? Elle avait déjà vexé plus d'une personne avec son franc parlé et ce n'était pas du tout la soirée pour s'engueuler avec quelqu'un ou alors il y aurait sans aucun doute des mort.

    "Hum, vraiment excuse moi si tu me trouve grossière. Je ne suis pas dans ma plus grande forme ce soir."


[HJ] : J'ai supprimer les chansons de tes post parce que ça me saoulait trop de mettre sur pause a chaque fois lol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atickettoride.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're a Sweet Sweet Girl But It's a Cruel Cruel World ... [PV Anna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Téo + I'm not a sweet little girl anymore
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seize The Day :: >> Cambridge City << :: . D A V I S _ S Q U A R E :: . Cinéma Somerville-
Sauter vers: