Seize The Day

La prestigieuse université d'Harvard vous accueille pour le meilleur... et pour le pire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's no rest for the Wicked ... [PV Wendy]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Mauritany

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 19/04/2008

Student Card
Année Scolaire: Deuxième année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: There's no rest for the Wicked ... [PV Wendy]   Lun 12 Mai - 0:04

Yea yea-a I'm cherry cola
Yea yea-a I'm candy-eyed
Yea yea-a I'm California
My mind's all screwed and upside down
But my heart's on over drive


Il était 14 heures passées lorsque Mark Mauritany réussit enfin, après plusieurs tentatives, de s'emparer d'une place libre à la cafétéria intérieure de l'université de Harvard, Ma., dans le top 5 des meilleures universités au monde mais sûrement pas réputée pour la nourriture scolaire. Aujourd'hui Mark avait le choix entre une salade qui ressemblait à de la nourriture pour Hamster anorexique, un amas d'ingrédients qui semblaient avoir été entassés dans la marmite sans aucune précaution particulière et de la pizza. Etant donné que le stock de pizza avait été écoulé bien avant que Mark ait le temps de faire quoi que ce soit, il opta, non sans quelques hauts-de-coeur, pour le Typical American Goulash. Après de longues minutes supplémentaires, il trouva enfin une place libre pour poser son arrière-train en Levis gris. Après avoir posé son plateau tellement apétissant, le jeune américain se dirigea vers le stand des boissons où il ne dût attendre que quelques secondes pour se faire servir un large chocolate milkshake. Il retourna à son emplacement avec précaution, prenant garde à ne pas tâcher son cardigan. Mark regarda son plat et fût pris d'une violente envie de meurtre en aperçevant la part de pizza de la personne assise juste en face de lui. Mais le jeune garçon ravala ses pulsions et baissa la tête pour retomber nez à nez avec son assiette. Il se força à manger et tria quelques morceaux de viande qu'il identifia comme du boeuf. Au bout d'une dizaine de minutes, l'étudiant abandonna toute idée de repas normal et bût la boisson consistante d'une traite, espérant ainsi apaiser les grognements de son estomac en pénurie d'aliments. Mark resta assis à sa table quelques minutes encore lorsqu'il se leva enfin, ce fût pour se rediriger vers la file d'attente immense, qui n'avait pas désemplie depuis que Mark y était passé la première fois. Le jeune américain n'avait pas eu le temps de prendre un breakfast correct, aussi il s'obligea mentalement à faire le plein de glucose. Sur son chemin, il salua deux ou trois connaissances et fît le double de promesses d'appels à des jeunes femmes toutes plus charmantes les unes que les autres. En attendant son tour, Mark fît mentalement un planning des tâches à effectuer dans l'après-midi : à 15 heures, il devait se rendre à l'amphithéâtre B pour suivre son cours d'économie, ensuite il avait prévu de faire quelque recherche sur le meurtre qui avait eu lieu dans la bibliothèque quelques mois auparavant. Mark était assez intrigué par cet évènement qui était venu troublé la paix relative des étudiants Harvardien. Le sentiment de fascination qu'il éprouvait venait parfois se mêler à celui de l'excitation lorsqu'il découvrait un détail, même insignifiant qui touchait de près ou de loin au phénomène morbide en question. Perdu dans ses pensées, le jeune avait avancé mécaniquement jusqu'à une cuisinière en grand embonpoint, serrée dans un tablier trop petit duquel on voyait dépasser quelques bouts de tissus portant un imprimé léopard. Mark commanda un paquet de potatoe crisps et se renferma dans sa bulle de pensées en se dirigeant vers ses affaires. La bulle se vit percée par une aiguille qui avait du en piquer plus d'un : Wendy Durance. Mark la connaissait car elle avait été dans sa ligne de mire l'année précedente. Mais la balle avait manquée sa cible mais Mark et elle avait su entretenir des relations amicales entre eux, faute de mieux.
Mark regarda la jeune fille de haut en bas, puis se fixa sur ses grands yeux. Les deux étudiants se fixèrent un instant, lorsque le jeune homme se décida enfin à rompre le silence :

- Hey ! Sa va ? Sa fait ... longtemps qu'on s'est pas croisé ...

Mécontent de son accroche, Mark décocha le sourire qu'il reservait pour les grandes occasions : celui qui découvrait à peine ses dents mais qui, et Mark en était conscient, pouvait faire passer délicatement n'importe quelle annonce, aussi douloureuse soit-elle.


Dernière édition par Mark Mauritany le Mer 28 Mai - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://golden-trashcan.skyblog.com
Wendy Durance

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 26
Âge du personnage : 21 Ans
Année : 3eme année
Humeur : Massacrante >
Date d'inscription : 18/04/2008

Student Card
Année Scolaire: 3eme Année
Parce qu'ils font partie de votre vie:
Réaction face aux meurtres: ’Je veux savoir ce qu’il se passe.’

MessageSujet: Re: There's no rest for the Wicked ... [PV Wendy]   Mar 13 Mai - 9:37

{ * On est bien d'accord si je vous dit qu'aujourd'hui était une journée magnifique ? Un soleil radieux, un ciel sans nuages & des gens pas trop stréssés, pour une fois. Wendy était dans sa chambre d'internat, un casque de baladeur sur les oreilles. La jeune femme était debout sur le lit qui craquait, même sous le faible poids de notre Wendy. Une brosse dans la main gauce, la main droite dans les cheveux, notre jeune Durance chantait à tue-tête : « Yea yea-a I'm cherry cola, Yea yea-a I'm candy-eyed, Yea yea-a I'm California, My mind's all screwed and upside down, But my heart's on over drive » Soudain, une porte s'ouvra & vint s'éclater sur le mur. Là, Wendy rertira son casque, se sentit gênée, puis s'accroupi sur le lit. Elle attendait tout de même des escuses ou une bonne raison venant de sa colloc' pour ouvrir si violemment la porte. La jeune colloc' souffla un bon coup, posa ses deux paumes de mains sur ses genoux, en guise de pause. Wendy se leva du lit. C'est à se moment là qu'elle se rendu compte qu'elle était en sous vêtements : boxer, & petit t-shirt à fines bretelles. D'autant plus gênée, Wendy se sentit prise d'un stress. Elle fit donc un geste d'impatience à sa colloc' qui éclata de rire. Là, Wendy se posa milles & unes questions. Mais la prmeière chose qu'elle eu dit fut : « Espèce d'imbécile ! Tu m'as fait flipper ! » Puis elle éclata elle aussi d'un rire cristalin. Là, sa très chère colloc' lui déclara qu'il était 14 heures passées & qu'elle commençait à avoir faim. Wendy fit oui de la tête. Elle aussi à vrai dire. C'est d'une vitesse incroyable que la jeune Durance enfila une mini jupe en jean, surmontée d'un T-Shirt Jaune & fit glisser ses ballerines à ses pieds : des ballerines léopards. La jeune femme noua ses longs cheveux noirs en un chignon plein de noeuds & descendit enfin à la cafétéria, ou elle retrouva son amie. Wendy se dirigea vers le self, prit un morceau de pizza qu'ils venaient de remettre, puis prit en guise d'entrée un plat tout à fait inconnu à ses grands yeux. Elle fit une moue de la bouche, s'apperçevant que le léopard lui allait mieux à elle qu'à la femme qui servait la nourriture infecte. Harvard étaitn certes connu pour ses bons élèves, mais alors certainement pas pour sa cafétéria. Wendy se prit un grand verre d'eau & un autre de lait, puis se dirigea vers les tables. Son amie avait disparue de sa vue. Elle essaya de l'appeller sur son portable, mais elle ne captait pas dans la cafet'. La mine déconfite de manger seule, Wendy avançait lentement. Quand soudain, elle apperàut Mark Mauritany; un grand ami & ancien admirateur de notre Wendy. Elle souria, puis se plaça devant le jeune homme ; il était seul. Elle resta là un moment, à le fixer, à se faire regarder de la tête aux pieds, puis Mark lança : « Hey ! Sa va ? Sa fait ... longtemps qu'on s'est pas croisé ... » Là, Wendy souria de plus belle. Elle fit un mouvement de tête pour remettre une mèche rebelle en place puis posa son plateau en façe de celui de Mark. Il est vrai que les deux jeunes étudiants ne s'étaient pas recroisés depuis. . . très longtemps. Wendy commença à bouger sa nourriture du bout de sa fourchette, puis prit sa pizza qu'elle mortdit à pleines dents. « C'est vrai Mark. C'est triste parseque moi je t'aime bien. » & puis, après une pause. « Tu veux ma pizza ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
There's no rest for the Wicked ... [PV Wendy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oo-Supernatural-oO No Rest for the Wicked || Forum RPG
» [F] ? CHARLOTTE FREE - ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ? ain't no rest for the wicked
» Sloan H. Bernstein ? ain't no rest for the wicked
» (M) CHARLIE HUNNAM ? no rest for the wicked.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seize The Day :: >> Harvard University :: . U N I V E R S I T Y :: . Cafétéria intérieure-
Sauter vers: